L’homme se meurt et la femme est morte

La femme est folle, oui aujourd’hui la femme est devenue folle, folle de rage, folle de ne plus pouvoir être femme. Oui nous pouvons parlé comme les féministes le disent d’une société patriarcale délirante qui après avoir tué la femme, lui crache maintenant dessus.

La femme est par essence, le témoin visible de l’Amour de Dieu. Il fallait donc l’abattre, c’est fait.

Elle était Source de Vie, le modèle d’une vie qui se donne pour mettre une autre vie au monde. On lui a dit: Non, maintenant nous contrôlons la naissance! On lui a dit: La souffrance ne sert à rien, laisse nous faire, nous contrôlons ton corps.

Oui, les féministes ont raison quand elles disent que leurs corps leur appartiennent…durant l’accouchement et la grossesse. La femme est actuellement dépossédée de sa grossesse et de son accouchement par la peur, la manipulation, et par la force. Elle est dépossédée de sa grossesse avec des contrôles continus intimes, malsains dont le seul résultat est une perte totale de sa confiance en elle.

La femme est par essence le lien avec la terre: source de nourriture, de santé et de base à l’élévation spirituelle. On bétonne, on stérilise, on coupe l’humain de la nature. Par l’épouvantail infernal de la surpopulation, par obsession de tout contrôler, tout maitriser, il a été dit à la femme: Ne t’occupe plus de la terre, évolue dans des sphères de béton où ton âme perdant toutes racines, toute mission, toute raison d’être devient apeurée, déboussolée, terrorisée et elle meurt. Elles deviennent des âmes-zombies essayant de raccrocher ce qu’elles ont en elle avec des vêtements, de la bouffes industrielles, des loisirs. Et là on les pointent du doigt en disant « Frivole, n’as tu pas honte?! » Elle se recroqueville, se flagelle ou hurle de rage: folle totalement folle!

C’est alors que l’homme se rendant compte trop tard qu’il est lié à elle, la pointe du doigt en disant: c’est de ta faute!

Ô hommes, pauvres fous!

La femme est morte et l’homme se meurt.

Publicités
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Songe éveillé durant l’eucharistie

Qu’as tu vu?

Le regard baissé, à mes pieds, il y avait des « pieds » d’ange portant une épée. De cette épée sortait tout le sang absorbé. Il faisait un ruisseau de sang, comme un tourbillon autour des pieds de l’ange. Je ne pouvais voir sa tête. Je ne pouvais que voir ses pieds car une impie ne peut voir Son regard. Le ruisseau de sang a ensuite prit lit et à ruisselé jusqu’à l’autel. Il s’est arrête au pied de l’autel. J’ai levé la tête: une membrane de chair était tissée comme une toile d’araignée et couvrait tous les fidèles. La membrane était vivante, battait de sa propre vie et se rependait. L’Eucharistie est arrivée, alors la toile de chair est devenue lumineuse. Elle rayonnait de sa propre lumière intérieure.

Je pouvais alors regarder les yeux de l’ange qui m’a dit « Tu es sauvée. La lumière transcende la chair. La lumière vient de Dieu, elle t’appartient. »

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Naïveté, peur et orgueil

Par naïveté, Eve a écouté Satan. Le fait de l’avoir écouté, a fait chuter l’homme et la femme dans la peur, la crainte de ce qui les entourer, la crainte de se faire voir par Dieu. La seule façon de combler cette crainte est de se centrer sur eux-mêmes, se recroquevillaient; ce qui a engendré l’orgueil.

Dieu demande « où êtes-vous? » ; dites « je suis là » sans crainte de vous montrer tout barbouillé de péchés. Ayez foi, tel un bon papa il vous débarbouillera.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Qui es tu Jacob?

Qui es tu Jacob? qui es tu?

Jacob se drape de toutes les entités comme une maîtresse ayant plusieurs amants.

Il a renié, oublié la sienne depuis de début, depuis qu’il a pris celle d’Esav.

Il est une coquille où l’intérieur est liquide, gazeux.

Jacob n’a plus de noyau dur. Il se cache, il a peur. Devant Dieu, il se cache, il se montre sous l’identité de son frère. Crois tu que ton Père ne sais pas?

Qui es tu, mon frère Jacob? qui es tu? Tu as volé l’identité du plus grand pour ne jamais trouvé la tienne.

Qui es tu, Jacob? Qu’elle est ton identité devant le Père? quelle est ton identité devant Dieu? Tu t’es volé toi-même pour un repas.

A force de voler celles des autres, tu n’es plus.

Tu te pares de cultures, de folklore mais ton noyau est mou, sans VIE, sans JE SUIS.

Qui es tu Jacob, mon frère? qui es tu?

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Noël ou comment l’obéissance de la femme à Dieu triomphe et porte un fruit: Jésus

Noël est la période où Dieu se sanctifie lui-même en faisant un sanctuaire dans ses propres créatures. C’est un témoignage d’Amour à l’état pur.

Noël est la période où l’humanité, en premier grâce à Marie puis par la Passion du Christ, est retournée dans l’obéissance de Dieu.

C’est à noël que Satan est vaincu car l’obéissance de la femme à Dieu a triomphé et porte un fruit: Jésus.

Noël est la commémoration de l’obéissance à Dieu, seule façon d’honorer Dieu grâce à Marie puis par le Christ.

Le Christ est le Salut ; La Vierge notre Espoir

Noël c’est quand l’Espoir de l’humanité porté par la Vierge a donné l’arme et Le modèle du Salut qu’incarne le Christ.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

les 3 grâces, le salut et l’espoir

Dieu nous a donné trois grâces:

  • La vie
  • Le corps avec l’âme intrinsèquement liée
  • L’espérance du ciel

Le Christ est notre Salut. La Vierge Marie, notre Espoir

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Perdre sa vie pour la trouver

Christ dit « qui voudra sauver sa vie le perdra, mais qui perdre sa vie à cause de moi, la gagnera ». Comment perdre sa vie pour le Christ à notre époque? par les autres que nous devons aimer comme notre prochain, comme il nous a aimé. Il a perdu sa vie pour nous.Ne nous soucions ni de notre vie d’après : en faisant cela nous perdons notre vie.

Soucions nous de bien vivre avec les autres  au détriment même de notre vie dans l’audelà et alors Dieu jugera si nous pouvons garder la même identité à jamais.

Imitons la seule voix que Christ a tracé et nous pourrons espérer avoir la vie éternelle, soyons dépouillé de nous même, dépouillé de la préoccupation de vivre éternellement pour vivre vraiment et mériter la lumière qui nous fera naître dans l’éternité.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire